L'élevage des escargots

Le début de saison 2010

Que se passe-t-il dans un élevage d'escargots ? Je propose au curieux de suivre le début de ma saison 2010...


La rédaction de cet article a commencé le 1er avril et j'avais initialement prévu de ne l'achever qu'en octobre, après la dernière récolte. J'ai sans doute été trop ambitieux, avec un niveau de détails trop important. La nécessité de dédoubler une grande partie des petits parcs pour les besoins d'une expérience et divers contre-temps ne m'ont pas permis d'aller au-delà de la mise en nurserie. Je prie tous ceux qui suivaient le "feuilleton" de bien vouloir m'en excuser. Rendez-vous maintenant pour les bilans de la saison, que j'envisage de publier.

Cela commence par la reproduction.

Elle a lieu dans une serre de 18 m², en verre, avec un petit chauffage destinée à la tenir hors-gel et un humidificateur qui diffuse un fin brouillard aux heures programmées (soir et début de nuit). J'attends que les grosses gelées passent pour démarrer.

 

serre de reproduction
 

Je fais deux types de reproduction. L'une est classique, comparable à ce que l'on pourrait voir dans beaucoup d'élevages d'escargots en France, mais à l'échelle d'un amateur, elle se fait sur une "table", ou encore un "hamac" (ce terme devrait être réservé à une structure souple). On la voit sur la vue d'ensemble, à gauche, en PVC blanc, suspendue. L'autre est expérimentale, les escargots sont mis par couples dans des jardinières de 50 cm, à droite sur la photo.
Pour plus de détails sur ma méthode expérimentale, les objectifs poursuivis, et d'autres images, voir la page "matériel et méthodes personnels", dans la section "génétique" . Ici, mon intention est simplement de faire vivre au lecteur la chronologie des évènements d'un élevage d'escargots.

détail de la table :      table de reproduction  
on voit peu d'escargots dans la journée, la plupart sont collés en-dessous, cachés.

Démarrage les 11, 12, 13 et 14 mars

Je mets les premiers reproducteurs Blonds des Flandres sur la table de reproduction le 11 mars, le 10 mars il gelait encore mais la météo s'annonce bonne pour les jours suivants. L'hibernation a été mauvaise pour ce lot, avec 27% de mortalité, j'ai sous évalué le froid là où ils étaient stockés. C'est la première fois depuis 30 ans que j'ai une mortalité en hibernation supérieure à 6 % sur un lot d'escargots. La mortalité se poursuit un peu dans les jours qui suivent le réveil.
Le 12 mars c'est au tour des Blonds des Flandres numérotés à être mis en couples dans les jardinières. Ceux-là ont été conservés en petites boites individuelles, ailleurs, la mortalité n'a été que de 5%. Puis le 13 mars je mets en place les couples de la souche Inra (pas de mortalité du tout) et le 14 mars je mets dans les dernières jardinières des couples de petits-gris sauvages ramassés en 2009 et la 1ère génération issue de ceux de 2008, des couples de Gros Gris à palléal blanc, ainsi que des couples "pour le fun", des hybrides entre les différentes souches.
Le démarrage est tardif, suite aux conditions météos, mais rien de problématique a priori.
Il y a, au total, 121 couples (donc 121 jardinières) et , à la date du 1er avril, 230 reproducteurs sur la table.

Accouplements et pontes

Pas de décompte des accouplements sur la table, c'est impossible, et je ne placerai les pots de ponte que le plus tard possible, vers le 15 avril, il n'y aura donc pas de pontes avant cette date, car cette table est destinée à produire du naissain pour des éleveurs qui ne font pas de nursery, ils mettent les petits directement en parcs, à la mi-mai, quand les gelées ne sont plus à craindre.
Par contre je suis attentivement les accouplements et les pontes dans les jardinières, c'est l'objet du tableau ci-dessous.
La semaine 0 correspond à la fin de semaine de démarrage, du vendredi 12 au dimanche 14 mars (inclus), puis la semaine 1 va du lundi 15 au dimanche 21 mars et ainsi de suite.
Le tableau indique le pourcentage de couples qui ne se sont pas encore accouplés, ou déjà accouplés 1 fois, 2 fois, etc, depuis le début de la reproduction, et de même, le pourcentage de couples où il n'y a pas eu encore de ponte, ou qui ont déjà donné 1 ponte, 2 pontes, ... Les fausses pontes ne sont pas prises en compte (quand un escargot fait le nid de ponte, reste dessus aussi longtemps que pour une ponte mais sans rien pondre, ou seulement moins d'une dizaine d'oeufs, cela se produit surtout en début de reproduction, manque de maturité sans doute).
La température et le degré d'humidité sont enregistrés en continu, "t° mini" est la moyenne des températures minimales de chaque nuit de la semaine et "T° maxi" la moyenne des températures maximales de chaque jour (arrondies au demi degré). Ces deux moyennes sont données à titre purement indicatif, car il peut y a voir de grandes différences d'un jour ou d'une nuit à l'autre. Le degré d'humidité relative n'est pas indiqué, il est proche de 95% chaque nuit mais peut descendre à 50% ou moins le jour, suivant l'ensoleillement et la ventilation.
Les pots de pontes sont placés le vendredi 26 mars dans l'après midi, les premières pontes ont lieu dès le 27, la semaine 2 ne comporte que deux jours de pontes.


semaine 0 acct 1 acct 2 accts 3 et plus 0 ponte 1 ponte 2 pontes 3 et plus t° mini T° maxi
 0 > 14/3  92.6%  7.4%  4°  19°
 1 > 21/3  42.1%  55.4%  2.5%  7.5°  21.5°
 2 > 28/3  26.4%  71.1%  2.5%  92.6%  6.6%  0.8%  7°  24°
 3 > 4/4  15.7%  38%  43.8%  2.5%  73.6%  25.6%  0.8%  7.5°  22°
 4 > 11/4  11.5%  27.3%  58.7%  2.5%  48%  37.2%  14%  0.8%  7°  27°
 5 > 18/4  9.9%  20.7%  33.9%  35.5%  42.1%  33.9%  20.7%  3.3%  6.5°  27°
 6 > 25/4  9.9%  12.4%  28.9%  48.8%  25.6%  24.8%  33.9%  15.7%  6.5°  27.5°
 7 > 2/5  7.4%  11.6%  24.8%  56.2%  15.7% 19.8%  39.7%  24.8%  10°  26°
 8 > 9/5  6.6%  11.6%  23.1%  58.7%  15.7%  12.4%  41.3%  30.6%  7°  19°
 9 > 16/5  5.7%  11.6%  24%  58.7%  14.1%  13.2%  42.1%  30.6%  8°  20°
 10> 23/5  5%  12.4%  23.1%  59.5%  13.2%  13.2%  43%  30.6%  8.5°  27.5°

La semaine 5 ne comporte que 4 jours de pontes suite à une sortie de week-end pendant laquelle j'ai enlevé les pots. Notons que si on ne considère que les deux souches d'élevage, Blonds des Flandres et INRA, les statistiques en fin de cette semaine 5 donnent 3.3% de couples qui ne se sont pas encore accouplés et 32.2% qui n'ont pas donné de ponte. Les petits gris sauvages, particulièrement les escargots grecs peu habitués à ces températures nocturnes et dont ce n'est pas la période naturelle de reproduction, ainsi que les couples d'hybridation sont plus délicats et "plombent" les statistiques globales.

Je mets les pots de ponte sur la table de reproduction le 19 avril, il y a aussitôt une grande quantité de pontes : je compte 52 escargots "piqués" (23 % de l'effectif), il était temps ! Chaque jour, je mets les pots "garnis" dans un bac à part, le temps nécessaire, pour éviter que les pontes du jour soient bousculées ou déterrées par d'autres pondeurs le lendemain.

vue (partielle) du bac le 20 avril : pontes de la table de reproduction, le 20 avril


En fin de semaine 6, le 25 avril, il y a 35 couples arrêtés (28.9%), ceux là ne feront plus bouger les statistiques ! Mais les Blonds des Flandres qui ont fini leur vie de couple passent alors sur la table où ils pourront continuer de pondre. En fin de semaine 8, le 9 mai, il n'y a plus que 31 couples en activité, la fin de repro est proche, je n'espère plus grand chose des couples qui n'ont encore rien donné. Pour les curieux : les escargots grecs se collent solidement aux parois et ne bougent plus, maintenant, malgré la forte humidité ambiante de chaque nuit, la durée du jour leur indique l'arrivée des fortes chaleurs, dans leur pays, et qu'il est temps pour eux d'estiver !

Fin de la reproduction sur la table, le 21 mai. Et à cette date il ne reste plus que 4 couples en activité, leur dernière chance de donner une descendance.

Incubation :

Chaque jour, les pots de ponte qui sont libérés de leur pondeur sont rentrés et démoulés. Les pontes sont étalées sur une feuille de sopalin humide chacune dans une boite de Pétri et ces boites, étiquetées, sont placées dans un incubateur "maison", un meuble avec de grands tiroirs où une résistance électrique et un thermostat permettent de maintenir une température de 20°. Trois semaines plus tard les petits escargots sont comptés et pesés, et éventuellement, suivant différents critères, ils sont placés en nurserie.

boites d'incubation


Nurserie :


La nurserie commence le 19 avril, les premières pontes du 27 mars sont bien écloses. Les petits des pontes sélectionnées sont placées dans une jardinière sur un fond de terreau. Mon gros problème à ce stade, c'est de gérer la place disponible dans la serre. J'ai ajouté des étagères et je commence à arrêter les couples où les deux partenaires ont donné chacun une ponte, je les place chacun dans une petite boite, au repos, en attendant de voir les éclosions, en espérant ne pas avoir à les remettre en route.

premières nurseries 2010                    détail d'une nurserie